Les Recettes d'Hugo

Les Recettes d'Hugo

Boulettes de riz aux feuilles de violette et graines de courge

DSCN8094.JPG


Recette sans allergènes majeurs ni pois


 

Si vous suivez un peu ma page Facebook,  Hugo et les allergies alimentaires  vous avez peut-être vu, une photo de la salade que Hugo, mon mari (Sylvain) et moi avons dégusté hier soir :

 

 

salade barabans pâquerettes bourrache.jpg

Il s'agit de feuilles de pissenlit (que nous appelons les barabans ici dans la Loire), de pâquerettes et de fleurs de bourrache, que nous avons cueillies dans notre jardin.
Avec le Covid-19, nous ne sortons presque plus, même pour faire les courses, et puis nous avons décidé de ne pas acheter de légumes et fruits qui se consomment crus.
Le souci c'est que nous aimons bien les salades à la maison et que ça nous manque un peu.

J'ai donc décidé d'exploiter les ressources que nous avions dans notre jardin. Certaines sont là car je les ai plantées comme la bourrache, d'autres sont plutôt des mal-aimées habituellement, comme les pissenlits dans le gazon... mais je les ai considérées autrement hier Clin d'œil voyant en elle les dignes remplaçantes de la mâche ou de la roquette que j'ai tant de plaisir à manger d'habitude ! Et puis, il vaut mieux les manger en salade, que par la racine, n'est ce pas ?



pissenlits.jpg


Les anciens ne ramassent plus les pissenlits à cette période, car ils sont trop forts (les pissenlits, pas les anciens Langue tirée) et nous confirmons tous les trois que ce n'est pas très agréable en bouche car trop amer CriantRigolant mai cela reste bon pour l'organisme.

 

Les fleurs de bourrache quant à elles ont bien joué leur rôle décoratif... et pour les pâquerettes c'était une première pour nous, mais nous n'avons pas vraiment pu apprécier leur goût, à cause de la forte amertume des pissenlits. A refaire donc, sans pissenlits !

En fouinant un peu sur le net à la recherche d'infos sur les plantes sauvages comestibles, j'ai découvert que les feuilles de violette pouvaient se consommer aussi, crues ou légèrement cuites. Comme nous en avons quelques unes dans le jardin, j'ai décidé de tester cette nouvelle ressource à portée de mains, au sens propre comme figuré.


violettes.jpg


J'ai vu que les violettes étaient bonnes pour la sphère respiratoire, en particulier pour le rhume et la toux et qu'elle pouvait aider à faire baisser la fièvre (je ne sais pas s'il s'agit des fleurs, des feuilles ou des deux par contre, ni sous quelle forme : infusion, décoction, sirop... trop occupée avec les devoirs d'Hugo, je n'ai pas pris le temps de me renseigner plus sur la question), ce qui ne gâche rien.

Pour cette première expérience, j'ai préféré les préparer crues, après les avoir bien lavées (vinaigre blanc et eau). J'ai donc eu l'idée de de nous préparer des petites boulettes de riz, en pensant à nos amis asiatiques, qui semblent être sur la voie de la libération. Au fond de mon placard, j'ai trouvé un reste de riz rond pour sushis périmé (oui, j'ai préparé mon stock de denrées il y a des mois Clin d'œil) et je me suis lancée !
Voici donc ma recette de fond de placard et de fond de jardin, simple, rapide et sûre Clin d'œil




Je vous rappelle que certaines plantes/fleurs sauvages sont toxiques. Je vous invite donc à la plus grande prudence lorsque vous en cueillez pour les cuisiner. Il est indispensable d'identifier de façon certaine les bons végétaux.

 

Pour les violettes, je vous conseille de cueillir les fleurs sur des plants fleuris (vous pourrez ainsi cueillir les fleurs et les sentir pour vérifier qu'il s'agit bien de violettes).

DSCN8090.JPG



Pour 15 à 20 boulettes de 3 à 3.5 cm de diamètre, pour 3 ou 4 personnes :

  • 120 g de riz rond un peu collant

  • 60 à 65 feuilles de violettes (ramassées dans votre jardin, loin des pesticides et des gaz d'échappement de voitures)

  • 1 cs d'huile de colza bio

  • 2 cs de graines de courge bio

  • Un peu de sel.



DSCN8092.JPG



Porter à ébullition une casserole d'eau salée. Y verser le riz et le faire cuire selon les indications sur l'emballage (pour moi une vingtaine de minutes).

Pendant ce temps, laver au moins 3 fois les feuilles de violettes à l'eau vinaigrée, puis les essorer, comme on le ferait pour une salade. Les verser dans le bol d'un mixer, avec les graines de courge et l'huile de colza. Mixer le tout.



DSCN8089.JPG


Quand le riz est cuit, le rincer à l'eu froide, puis le mélanger avec les feuilles de violette et les graines de courge. Saler et bien mélanger à nouveau.

Façonner de petites boulettes à la main. (le riz colle aux doigts, ce n'est pas facile. pour remédier à ce problème, vous pouvez huiler un peu vos mains).

Déposer les boulettes obtenues dans une assiette. On peut les déguster tout de suite, mais un temps de repos au réfrigérateur entre 30 mn et 1 h leur apportera un peu de fraîcheur et surtout une consistance plus solide.

Les soulever avec une fourchette pour se servir sans les casser. Bon appétit !



DSCN8091.JPG

 



24/03/2020
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 385 autres membres