Les Recettes d'Hugo

Les Recettes d'Hugo

Petit séjour à Londres

Cette année, Sylvain et moi, nous avions envie de nous échapper quelques jours avec Hugo, après les fêtes de Noël, histoire de terminer l'année ailleurs...

Londres nous a ainsi fortement tentés !


Londres.jpg



1. Réservations...

Situés à 1h de route de l'aéroport de Lyon, c'est pourtant de celui de Genève que nous sommes partis (billets réservés début octobre chez EasyJet). Les tarifs sont en effet beaucoup plus intéressants. L'économie réalisée (300 € pour ce voyage) motive à allonger un peu le trajet en voiture jusqu'à l'aéroport !

Nous avons spécifié lors de la réservation que notre fils souffrait d'allergies aux arachides et "noix" (c'est comme ça que la compagnie aérienne désigne les fruits à coques). Cela a été inscrit sur son billet et nous a avantagés à Genève, car nous n'avons pas fait la queue pour enregistrer nos bagages : on nous a incités à passer par la file "assistance spéciale".
Une annonce a bien été faite ensuite dans l'avion, à notre demande, et aucun produit contenant ces allergènes n'a été proposé aux passagers.

Au départ de Londres, par contre, aucune attention particulière... et le personnel que nous avons informé en montant à bord de l'avion, a oublié de transmettre le message aux passagers Incertain ce que nous n'avons pas trouvé très sérieux...
Heureusement, le vol n'était pas long, et peu de passagers ont acheté des aliments...



DSCN7170.JPG


Nous avons réservé un appartement (quartier : Stratford) via le site  https://booking.com et nous n'avons peut-être pas fait le meilleur choix : le sol était recouvert de moquette !!!!! Avec l'allergie d'Hugo aux acariens, cela n'était pas pratique, et quelques minutes après son arrivée à l'intérieur, il a sorti son Ventoline...
Le point positif, c'est qu'un 
hôpital  était situé assez près... au cas où...



immeuble stratford.jpg



2. Le contenu de nos valises


Comme pour nos deux voyages précédents à Rome, nous avions prévu d'apporter une 

grande valise soute, remplie d'aliments habituels sans danger. Lorsque nous partons pour de courts séjours, nous n'aimons pas en effet écumer les grandes surfaces, passer notre temps à décortiquer la composition d'aliments que nous ne connaissons pas, et ainsi prendre des risques.

Nous savons aussi que dans les capitales, on peine parfois à trouver des grandes surfaces , et que l'on a plus accès à de petites boutiques qui vendent de l'eau et des snacks, mais pas de quoi s'alimenter correctement pendant plusieurs jours.

Pour ne rien oublier et ne pas apporter trop de choses, avant de partir, j'ai élaboré les menus des déjeuners et soupers pour chaque jour. Cela m'a permis de prévoir quoi emmener, et les quantités.


Petit-Dejeuner.jpg



Pour les petits déjeuners, j'ai emmené des mini-briques de lait d'amande vanille et chocolat, des tartines de souchet Le Pain des Fleurs (qui ont aussi l'avantage d'être légères), des biscottes de riz Werz, de la margarine vegétale Primevère bio, 
des compotes sans sucres ajoutés pour le premier matin, un tube de crème de marrons puisqu'Hugo adore ça, et des dattes bio.



manger un sandwich.jpg


Pour les repas, j'avais prévu du pain sous vide, ainsi que des tortillas pour pouvoir nous préparer des sandwiches pour le temps de midi.
Je les ai garnis avec du jambon blanc sous vide, du jambon cru fermier (et mis sous vide), du blanc de poulet sous vide, du saumon fumé sous vide et du thon en boite, ainsi que de la salade de mâche, que j'avais apporté  dans un sachet 
à zip, après l'avoir lavée et essorée, des avocats (achetés à Londres) coupés en lamelles, du Tartimi basilic, du faux-mage fumé (marque Wheaty)...

Des mini-sachets de chips Lay's ainsi que des chips de quinoa bio (marque Gerblé) ont complété certains de nos piques-niques.
Un jour j'ai aussi préparé une soupe (potage déshydratés en sachets de marque Natali), conservée dans un thermos, qui nous a bien réchauffés alors que nous prenions un bain d'humidité...
J'avais également prévu des compotes en gourde pour notre premier pique-nique.

L'appartement disposant d'un four traditionnel, j'ai apporté pour notre repas de réveillon du jour de l'an une boite d'escargots, et du basilic pour préparer ma traditionnelle recette de rouleaux d'escargots au basilic... parcequ'on était sûrs de ne pas trouver d'escargots à Londres Rigolant J'ai aussi apporté du foie gras pour ce soir-là et du magret de canard séché à déguster avec une salade. Notre dessert était une crème pâtissière (Marque Impérial)

 

DSCN7886.JPG

 

 

J'avais apporté de la mayonnaise végétale et sans moutarde (Lesieur végétale) ainsi que de la purée de gingembre (le voyage de Mamabé), un petit flacon de vinaigre umebosis et une brique de crème soja pour faire de la vinaigrette.

 


soupe.jpg


Pour les soirs , j'avais prévu des potages en sachets bio (champignons, ortie...), qu'il suffisait de mélanger à de l'eau et de réchauffer pour les déguster. J'ai aussi apporté des tagliatelles de riz, des tielles sétoises, un sachet de quinoa cuit, de la purée bio en flocons et un litre de lait végétal. Une saucisse sèche fermière a été bien appréciée également.

Pour ne prendre aucun risque en cuisinant, j'ai apporté une mini-planche à découper en bois de la maison, ainsi qu'un fouet (pour la crème pâtissière) et un couteau d'office. J'avais également prévu des lingettes pour nettoyer certaines surfaces, un petit flacon de vinaigre blanc pour nettoyer le frigo, les fours, la plaque de cuisson et le plan de travail, ainsi que deux éponges : une pour laver la vaisselle potentiellement porteuse de traces à notre arrivée et une autre pour la vaisselle des repas suivants.

J'avais aussi apporté du papier cuisson, pour recouvrir entièrement les plaques de cuisson du four ou les éventuels plats (et comme j'ai bien fait !!!!!).

Nous avons stocké tous les aliments frais dans un sac à dos isotherme (dont nous nous sommes servis pour transporter nos repas de midi pendant le séjour), avec des blocs réfrigérants flexibles, légers et ultra-plats (
Flexi Freez'Pack Campingaz)... et performants en termes de temps de refroidissement.


campingaz-flexi-freez-pack-small.jpg


Tous les aliments et matériels de cuisine/pique-nique ont été rangés dans la valise soute. Cette dernière pesait 28 kgs, ce qui nous a valu un supplément, mais nous nous y attendions.

Une fois sur place, nous avons bien apprécié d'avoir nos provisions à portée de mains, car la supérette proche de notre appartement ne proposait pas vraiment de de produits équivalents à ceux que nous utilisons.

Nous avons pu cependant acheter des jus de fruits pour le petit-déjeuner, des fruits et légumes, de la ginger beer que j'adore (introuvable chez nous)... et de la gelée, histoire de faire goûter à Hugo un dessert typiquement anglais Clin d'œil


gelée anglaise.jpg


Nous savions aussi qu'en cas de besoin nous trouverions toujours du riz, des pâtes et de l'huile.


3. Sortir

A Londres, il y a beaucoup à voir, et il y en a pour tous les goûts : Musées, Parcs, Shopping, croisière en bateau sur la Tamise, marchés, visites diverses... mais en 4 jours nous n'avons pas pu tout voir...
La ville est très étalée et en plus de beaucoup marcher, il faut prendre emprunter les transports en commun (The tube, dont les tarifs sont plus abordables en prenant une carte Oyster).






Si comme nous, vous ne pouvez pas aller au restaurant parceque vous ou vos enfants, vous réagissez aux traces d'allergènes sur les surfaces ou aux vapeurs de cuisson de certains aliments, peut-être appréciez-vous d'aller boire un verre quand vous êtes en vacances ?

Il faut savoir que s'il est tentant d'entrer dans les pubs, à la recherche de l'ambiance Bristish typique, leur accès est interdit aux moins de 18 ans...

Nous n'avons ainsi pas pu profiter d'un moment au pub... et nous avons cherché longtemps avant de trouver un endroit chaud où s'asseoir et boire un verre dans l'après-midi.

Nous avons jeté notre dévolu sur un bar-restaurant italien : Mele & Pere (46 Brewer Street, Soho)
.



pere e mele.jpg



La grande salle, en sous-sol dispose de tables hautes, sur lesquelles les clients ne mangent pas, et d'autres, plus adaptées pour prendre un repas. Nous n'avons donc pas eu peur pour les traces d'allergènes. Aux alentours de 16h, peu de personnes mangeaient et la salle était tellement grande, qu'il y avait peu de risques qu'Hugo réagisse. Nous sommes donc restés un bon moment pour nous réchauffer.

Dans Soho, nous sommes aussi tombés sur une adresse vraiment intéressante pour les personnes souffrant d'allergies ou d'intolérances alimentaires : Yorica (130 Wardour Street).


DSCN7325.JPG


Malheureusement, nous sommes arrivés au moment de la fermeture (18h) et avons constaté avec déception que le magasin fermait pour les jours suivants et ne réouvrait que le 2 janvier... c'est à dire après notre retour en France ! En pleurs


yorica glaces.jpg


A la carte, des glaces, des gaufres, des crêpes et des milkshakes, avec topping de crème chantilly... tout cela sans les 14 allergènes majeurs !!!

Les principaux ingrédients utilisés pour réussir cette prouesse sont le lait de riz, la crème coco, la gomme de guar, des fruits...

Voici le lien vers le site internet de Yorica : 
https://www.yorica.com/



N'hésitez pas à indiquer en commentaires les autres adresses "sans" que vous avez pu tester... 



07/01/2020
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 374 autres membres