Les Recettes d'Hugo

Les Recettes d'Hugo

Pensées pour moi-même...

Pensées pour moi-même est le titre d'un ouvrage d'Epictète que j'ai étudié au cours de mon année de terminale... cela fait plus de 20 ans !!!

Cette "oeuvre" ne m'a pas laissé un souvenir impérissable... il faut dire que j'ai beaucoup lu en 20-25 ans. Certains ouvrages marquent mieux que d'autres... et ceux que nous avons décortiqués en cours de philosophie, de façon parfois laborieuse, ont été rapidement rangés au fond de la bibliothèque dès la fin de leur étude, en guise de libération !

Le titre par contre est resté encré dans ma mémoire et il pourrait décrire mon activité lorsque mon esprit se met à vagabonder sans s'exprimer par la parole.

 

 

 

 

 

parents.png

 

 

 

 

Souvent, je pense à mon rôle de maman et à ma façon de l'exercer.

Je me remets régulièrement en question, je fais le point sur le chemin parcouru et sur celui qu'il reste à faire, et je doute : mes choix d'attitude sont-ils les bons ? Sont-ils les bons pour Hugo en priorité, mais aussi pour mon entourage proche ? et enfin pour moi ? Ai-je vraiment l'occasion de faire des choix, d'ailleurs ?
Est-ce que je transmets les bons outils à Hugo pour vivre avec ses allergies et être bien dans son corps et sa tête maintenant et plus tard ? Est-ce que je le protège assez ? Ou n'est-ce pas trop ?


Je suppose que beaucoup de parents se posent le même genre de questions... d'autant plus, lorsque leur(s) enfant(s) est (sont) "différent(s)", quelle que soit l'origine de cette différence. La plupart, comme moi, suivent leur instinct... mais cela ne les empêche pas de douter.


doute.jpg



 

Ces situations particulières modifient certainement notre façon d'être parents : Comment serions-nous si la maladie ou le handicap ne compliquaient pas notre quotidien ? Serions-nous différents ? Nos enfants seraient-ils différents ? Nos liens avec eux, avec notre conjoint, avec nos proches seraient-ils autres ? Leurs relations avec les autres enfants seraient-elles les mêmes ? Est-ce que ce serait mieux ? Est-ce que ce serait moins bien ? Est-ce que ce serait juste différent, mais pas forcément mieux ou pire ?

Serions-nous plus heureux pour autant ? Apprécierions-nous de pouvoir manger tout ce que l'on souhaite et tout faire sans avoir à anticiper, préparer, organiser... et stresser ? Serions-nous seulement conscients de notre chance ? Rien n'est moins sûr...


Je pense souvent à ce genre de choses... et les changements d'années qu'elles soient civiles ou scolaires accentuent encore ce phénomène.


Quand j'étais petite, des crises d'asthme violentes m'obligeaient à faire des séjours aux urgences, parfois pendant les fêtes de Noël, avec une cloche à oxygène sur la tête et des perfusions de cortisone dans les bras... tout ce que je désirais alors c'était juste de pouvoir respirer sans m'étouffer, et pouvoir rire ou courir comme les autres, sans déclencher une crise.


perfusion.jpg


En grandissant les séjours à l'hôpital se sont espacés pour disparaître à l'adolescence. Aujourd'hui, quand je respire et quand je ris, je ne pense pas à chaque instant à la chance que j'ai. Je ne pense pas tout le temps à ce souhait que j'espérais si fort et qui a fini par se réaliser (même si je ne suis pas équipée de bronches de compétition...). Je ne pense pas plus souvent à ma chance de voir grâce à des yeux qui fonctionnent bien, d'entendre ou de marcher, probablement comme vous, qui me lisez.


Je suppose que nous sommes nombreux à ne pas nous réjouir quotidiennement de tous ces cadeaux de la vie dont nous bénéficions et qui nous semblent si normaux, si banals... pourtant quand le moral est au plus bas à cause de ces fichues allergies, je trouve que c'est une bonne façon de reprendre le dessus et de se motiver.

En attendant de voir si notre souhait de voir disparaître ou diminuer les allergies se réalise, nous continuons à avancer et à déjouer leurs pièges. Nous essayons aussi d'apprécier chaque moment passé ensemble, car le plus cadeau que la vie nous a fait à Sylvain et moi c'est d'être parents.

Pour cette année 2019 qui débute, je vous souhaite de voir vos rêves se réaliser et d'avoir malgré les allergies, une bonne santé, pour apprécier tous ces cadeaux que la vie vous fait.

Nelly


a5531e714ecd1aa125d5d3630b667b9a.jpg



07/01/2019
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 354 autres membres