Les Recettes d'Hugo

Les Recettes d'Hugo

Le plantain et l'ortie à l'assaut des allergies saisonnières (Article paru dans Alternatif Bien-être n°150, mars 2019)

Je suis abonnée depuis environ 2 ans au magazine Alternatif bien-être, le journal d'information des solutions alternatives de santé.

 

J'aime beaucoup ce journal, dans lequel une multitude de sujets de santé est traitée de façon intéressante. On apprend en effet une quantité énorme de choses au fil des pages, sans que cela soit rébarbatif. Le langage utilisé est accessible à tou(te)s et les conseils dispensés ne sont ni extrémistes, ni opposés aux traitements médicaux prescrits.

Dans le numéro 150 (mars 2019), reçu dernièrement, certains articles m'ont beaucoup intéressée :

- Libido, un facteur de longévité naturel... à entretenir naturellement.
- Que reste-t-il des plantes dans les thés et tisanes du supermarché ?
- J'ai testé 5 objets contre le mal de dos
- Pesticides et vins : pourquoi c'est votre santé qui trinque !

Mais celui qui a le plus retenu mon attention, comme vous vous en doutez peut-être, traite des allergies saisonnières :



article CAroline gayet ortie plantain.jpg




Dans cet article, Caroline Gayet, diététicienne et phytothérapeute, nous donne des conseils naturels pour lutter contre les pollens, qui agressent et épuisent certain(e)s d'entre nous toutes les années à partir du mois de mars...

Elle explique qu'en allopathie, le traitement habituel (antihistaminique et éventuellement corticoïde) traite les symptômes mais ne peut rien contre l'origine du problème. Ces médicaments apportent un soulagement à court terme non négligeable (et indispensable en cas de forte réaction), mais utilisés sur le long terme, leurs effets sur l'organisme ne sont pastoujours positifs.

Caroline nous présente un anti-histaminique naturel, qui, lui aussi traite les symptômes, de façon plus ou moins immédiate : le bourgeon de cassis (il s'agit de gemmothérapie : thérapie grâce aux bourgeons de végétaux). S'il peut soulager rapidement les gorges, nez et yeux en feu, il ne peut pas modifier le terrain allergique de la personne qui l'utilise.

Pour agir sur l'origine du problème allergique etaider le système immunitaire à être moins réactif, Caroline Gayet nous conseille donc un duo de végétaux : le plantain lancéolé et l'ortie.

 


plantain lancéolé (2).jpg


Le premier agirait comme un calmant au niveau des inflammations ORL et bronchiques. Caroline explique que son infusion ou sa macération  soulagent les yeux irrités et que sous forme de tisane ou de teinture mère il adoucit les muqueuses en état d'inflammation.

ATTENTION !!!! Si, comme Hugo vous êtes allergique au plantain, je vous conseille toutefois de vous abstenir de l'utiliser sous quelque forme que ce soit. En cas de doute,  l'avis préalable de votre allergologue est indispensable.



ortie.jpg


Selon Caroline, l'ortie, quant à elle, semble retarder voire même empêcher la fixation de l'histamine sur les mastocytes (la libération par les mastocytes de l'histamine constitue le lancement de la réaction allergique). Elle pourrait même avoir la capacité de désensibiliser durablement le système immunitaire par rapport aux allergies saisonnières.

L'association de ces deux plantes formerait ainsi une synergie efficace dans la prévention des allergies saisonnières. Caroline semble obtenir de bons résultats avec les personnes qu'elle reçoit et conseille. Pour appuyer ses propos, elle nous livre également les conclusions de recherches scientifiques quant à l'utilisation de l'ortie, du plantain et du cassis. 

Elle préconise de commencer une cure de plantain et d'ortie, de 3 à 4 semaines, à partir de fin février/début mars, avant que les quantités de pollens dans l'atmosphère ne soient trop importantes.


Comment faire ? Voici un extrait de l'article rédigé par Caroline :


article Caroline Gayet alternatif bien être.jpg



Si vous n'optez pas pour ce traitement naturel préventif et que le cassis ne suffit pas à vous soulager, Caroline recommande les comprimés d'oeufs de caille, à la quercétine, à croquer.

Les oeufs de caille sont en effet réputés pour leur excellente qualité nutritionnelle, mais aussi pour leur éventuelle action  de désensibilisation sur le système immunitaire (retrouvez plus d'explications ici :  L'oeuf de caille)

Ces conseils ne se substituent bien sûr pas à un avis médical.
Si vous êtes allergique à l'oeuf, il ne faut pas ingérer ces comprimés ou des oeufs de caille. En cas de doute, demandez toujours l'avis de votre allergologue.

En cas de terrain allergique, je vous rappelle que toute substance est potentiellement à risque, qu'elle soit naturelle ou pas, bio ou pas.


Je remercie Caroline Gayet, auteure de cet article, et Rodolphe Bacquet, rédacteur en chef du journal Alternatif bien-être, de m'avoir permis d'en rapporter et partager une partie de son contenu.

 

 

 

 

 

 



08/03/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 351 autres membres