Les Recettes d'Hugo

Les Recettes d'Hugo

Ce que les enfants souffrant d'allergies voudraient dire aux autres enfants et aux adultes...

Cette année, Hugo est en 4ème.

Avec l'adolescence, les relations entre les enfants se compliquent parfois, et les allergies et le mystère qui les entoure n'arrangent pas toujours les problèmes relationnels...

 

 

 

exclusion.jpg

 


Le besoin de parler de ce sujet s'est fait ressentir, c'est pourquoi, avec l'accord de la professeur principale, je suis allée expliquer ce qu'étaient les allergies aux ados de la classe. Il me semblait qu'en plus des explications, il était indispensable d'évoquer l'impact qu'elles peuvent avoir sur la vie quotidienne. J'ai aussi abordé le thème de la différence et de l'exclusion qu'elle pouvait occasionner, en espérant réveiller certaines consciences.

 

 

 

communication.jpg

 

 

Pour appuyer mes propos d'adulte, il m'a semblé intéressant de transmettre aux élèves des propos d'enfants souffrant d'allergies. J'ai recueilli ces propos lors d'un appel lancé sur mon blog et je les partage ici aujourd'hui, parceque vos enfants se reconnaîtront peut-être en les lisant, peut-être aussi qu'ils se sentiront un peu moins "seuls".

Vous pouvez également en avoir besoin pour faire comprendre à une classe, ou a des personnes de votre entourage, ce que l'on peut ressentir quand on est allergique.



 

  • Nathanaël, 5 ans : « Je veux être comme tout le monde, pas mis à part par mes copains ».

 

  • Arthur, 5 ans et demi : « Je ne suis pas différent, j’aimerai moi aussi être invité aux goûters d'anniversaire ».

 

  • Maëna, 6 ans : « j’ai l’impression parfois d’être seule au monde à être asthmatique et allergique car personne dans ma classe ne l’est.

Je ne peux pas toujours tout faire comme les autres mais ce n’est pas parceque je ne veux pas.

Mes parents me disent souvent que tous les êtres humains sont différents. La preuve : dans la classe de mon grand-frère il y a mon frère qui est allergique, un garçon à la rotule malformée et une autre fille qui est malvoyante.

 

  • Enzo, le frère de Maëna, 12 ans : « la différence de chacun fait le monde d'aujourd'hui.

On devrait tous suivre les 3 grands principes de la république : liberté-égalité-fraternité parcequ’il est notre devoir d'être attentifs aux difficultés des autres et de les soutenir.

Dans ma classe, j’aide ma camarade malvoyante à s’orienter. A son tour elle entend souvent mes bronches siffler et me le signale pour que je pense à prendre mon Ventoline. J’aide parfois mon camarade à descendre les escaliers sans tomber, en retour, il se lave les mains quand il a fini de manger car il sait que les traces d’allergènes sur ses doigts sont dangereuses pour moi.

Ce qui est sûr, c’est que j’ai de la chance d’être tombé dans une classe où les enfants acceptent les différences. Ces différences ne nous empêchent pas d’être ensemble, c’est le principal».

 

  • Arthur : « J'ai 13 ans et je pense être un ado en forme qui a bien grandit harmonieusement et qui a réussi à prendre du plaisir en mangeant malgré mes allergies ».

 

  • Louane, 8 ans : « j'aimerais tant ne plus être allergique, pouvoir être comme mes amis, et manger comme eux…mais d'un autre côté j'ai tellement de chance de ne pas être "malade" et de ne manquer de rien. Ce n'est pas tous les jours facile...mais je vis avec ».

 

  • Fanny , 11 ans : « les prises de sang, les médicaments à prendre tous les jours, ne pas pouvoir manger ce qu'on veut, apporter son repas à la cantine, trainer sa trousse d’urgence partout ce n’est pas cool… mais au final lorsque la classe comprend qu’il faut faire attention car il y a un risque vital, cela me fait chaud au cœur. Je suis allergique à certains aliments, aux acariens, à certains pollens et aux poils de chien, mais pas à la vie ! ».

 

  • Imane, 7 ans : « Si tout le monde voulait faire un peu attention, je serai en sécurité partout, je suis pas malade mais je peux mourir si vous ne faites pas attention ! ».

 

  • Ilyas, 5 ans : « Mon rêve est de ne plus être allergique et de pouvoir manger des crevettes, aller au restaurant sans avoir peur et ne plus prendre mon sac de secours partout ! ».

 

  • Ella, 8 ans : « Je ne peux pas tout manger mai je peux tout faire … j’aimerai que mes camarades de classe le sachent et qu’ils m’invitent plus souvent».

 

  • « Je m'appelle Gabriel j'ai 15 ans, je suis allergique aux fruits à coques, aux arachides, et aux légumineuses (lentilles et pois).

Je ne sors jamais sans ma sacoche avec mon protocole d'urgence. Au début, mes amis me posaient beaucoup de questions. Ils voulaient savoir ce qu’il y a dans ma sacoche et à quoi ça sert. Après un grand nombre d'explications, ils m'ont un peu taquiné avec tout ça, mais ils m’ont pris au sérieux.

Je n'ai jamais eu de problème avec personne parce que tout le monde s'est montré compréhensif. Il y en a même qui étaient déçus pour moi parce que je ne peux pas manger de Nutella...! ».

Pour conclure, ce que je dirais à des non-allergiques, c'est de bien faire attention aux allergiques car ils n’y sont pour rien s’ils sont comme ça. Il est donc très important de bien se laver les mains avant de toucher quelque chose, surtout après avoir mangé ou touché des aliments, de ne pas partager les goûters, et de ne pas dire de méchancetés car certains comme moi ont leur vie qui est mise en jeu ».

 

  • Gabriel, 15 ans : « Ce qui peut être sympa quand on invite un allergique à un anniversaire, c’est de faire un gâteau sans allergène avec lui, ou de lui demander de faire le gâteau, pour qu'il puisse participer à la fête et que tout le monde mange le même gâteau ».

 

  • Raphaël, 7 ans : "Quand je mange un kiwi ca me pique fort les lèvres et après j’ai une bouche de singe. Les autres enfants rigolent mais moi je suis triste car j’ai mal ».

 

  • Théo, 10 ans : « J’ai peur de faire un choc anaphylactique quand je suis seul à la maison, mais aussi à l’école, car mes parents ne sont pas là. J’aimerai tellement que l’on trouve un remède aux allergies et que les miennes passent quand je serais grand ».

 

  • Lyam, 7 ans : « J'aimerai pouvoir manger tout ce que je veux...comme les autres».

 

  • Yaëlle, 11 ans : « Je suis allergique mais sinon je suis comme les autres. C’est très compliqué de vivre avec les allergies, les autres enfants ne se rendent pas toujours compte à quel point ! J'aimerai bien manger comme les autres.

En ce moment c’est difficile pour moi de ne pas pouvoir avoir la même vie qu’eux. J'aimerai bien avoir des amis allergiques, car au moins, ils me comprendraient ».

 

  • Matthieu, 5 ans : « Je rêve d’aller au restaurant ! ».

 

  • Timéo, 4 ans : « Mes copains ont le droit à tout. Moi si je mange des choses interdites je vais à l’hôpital ».

 

  • Kenaï, 5 ans, en parlant à un petit voisin qui mangeait une glace : « Tant que tu n'as pas fini ta glace et que tu ne t'es pas lavé les mains et la bouche, tu ne me touches pas et tu ne touches pas aux jouets! Je suis allergique et sinon ça gratte partout et je suis malade » puis il va dire au creux de l'oreille de sa maman « tu pourras m'en faire une pareille sans allergies ? ».

 

  • Morgane, 12 ans : « Quand je fais un vœu, je demande toujours que mes allergies guérissent, pour être enfin comme tout le monde... ».

 

  • Eva, 5 ans : « Je n'aime pas manger à la cantine parce que je suis toute seule à une table et je ne peux pas discuter avec mes copines.

Je ne demande pas le Ventoline en classe parce que je ne veux pas que les autres me voient ».

 

  • Diego, 7 ans : « être allergique au lait, ça ne m'embête pas vraiment parce-que j'ai tout ce qu'il me faut mais par contre être allergique aux chiens et aux chats ça me fait trop de la peine, et aussi ça me fait un peu pleurer ».

 

  • Juan, 5 ans : « Mon goûter fait envie aux autres élèves de l'école et je ne veux pas leur faire de peine alors je ne veux pas leur dire non pour partager. J'aimerai bien que les autres puissent partager aussi avec moi, car souvent ils me font envie ».

 

  • Corentin, 7 ans : « C'est pas rigolo et c'est énervant d'être allergique! Je ne peux pas tout manger ; tout le monde touche à tout et personne ne se lave les mains… ça me stresse ».

 

  • Hugo, 12 ans : « Ce n’est déjà pas facile de vivre avec des allergies… quand les autres enfants me mettent à l’écart, j’ai l’impression qu’ils m’en veulent, mais je ne sais pas pourquoi. Je suis rarement invité aux anniversaires… peut-être qu’avec mes allergies, des enfants ou leurs parents ont peur qu’il m’arrive quelquechose ? Il ne faut pas avoir peur, car je gère très bien mes allergies et mes parents s’organisent pour que tout se passe bien. D’ailleurs je n’ai jamais eu de problème grave en jouant avec des copains.

C’est en me laissant de côté ou en me jugeant que vous me l’on me fait du mal.

Je ne peux pas tout manger, j’ai parfois des problèmes pour respirer à cause des poils d’animaux, des acariens ou des pollens, mais je peux jouer, discuter et rigoler avec des amis, plutôt que de rester tout seul.

Vous voyez, je suis comme tout le monde finalement !


Vous souhaitez télécharger ce document ? Cliquez sur le lien ci-dessous :


phrases----lire-par-les---l--ves.pdf





20/11/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 337 autres membres