Les Recettes d'Hugo

Les Recettes d'Hugo

Courrier de réclamation à la SNCF au nom d'Hugo mais aussi de tous les voyageurs allergiques.

Le 30/11/2013

 

Hugo a eu 8 ans le 18 août dernier et son papa et moi avons décidé d'organiser un séjour surprise à Disneyland les 16, 17 et 18 août.

Le trajet s'est effectué en TGV.

 

Notre week-end chez Mickey et ses copains s'est merveilleusement passé, avec des personnes sérieuses, attentionnées et compréhensives.

 

C'est lors du trajet retour que nous avons été déçu par l'accueil réservé aux personnes allergiques chez la SNCF...

 

N'ayant pas une culture conflictuelle, nous avons hésité avant d'écrire ce courrier...mais comme la cause des personnes allergiques et celle d'Hugo est un sujet qui nous touche, nous nous sommes finalement décidés à réagir !

 

Les choses doivent changer. Chaque être humain, allergique, malade, handicapé moteur ou mental, ou âgé a droit à la tolérance et au respect.

 

Voici donc le courrier rédigé ces derniers jours, qui sera envoyé dès lundi à la principale intéressée, la SNCF (Service Relations Clients), en recommandé avec A/R, mais aussi à l'Afpral, en copie, par mail.

 

Bonne Lecture !

 

 


Nelly SABOT-PATRACONE

Adresse

 

 

                                                                                                Service Relation Clients SNCF

                                                                                                62973 ARRAS Cedex 9

 

 

 

 

Courrier avec A/R

 

Objet : Réclamation accueil personnes allergiques alimentaires

 

Pièce jointe : confirmation de réservation des billets aller et retour de TGV.

 

 

 

 

 

 

Madame, Monsieur,

 

 

Un client déçu est un client potentiellement perdu...et il véhicule surtout une mauvaise image de la société mise en cause auprès de ses relations.

 

La raison qui m'amène à vous écrire aujourd'hui est ma déception envers la SNCF et ma lassitude de devoir me battre trop souvent contre la bêtise humaine et la discrimination qu'elle engendre, juste dans le but que mon petit garçon puisse vivre normalement.

 

Notre fils souffre en effet d'allergies alimentaires sévères. Cela signifie qu'elles peuvent lui être fatales...d'où une vigilance de chaque instant et un stress permanent pour nous, ses parents ; et une organisation précise, où l'improvisation n'a aucune place !

 

Hugo ne peut ainsi pas manger d'aliments contenant des laits animaux, des œufs, de la viande de veau, des crustacés, de l'arachide, des noix, des pistaches et autres fruits coques, du lupin, des pois (petits pois, pois chiches, lentilles...), et de la moutarde.

Les traces contenues dans certains aliments sont également potentiellement dangereuses.

 

Vous ne vous en doutez peut-être pas, mais bon nombre d'aliments contiennent ces allergènes, même parfois de façon inattendue. La charcuterie ou même la plupart des margarines contiennent du lait ou des produits qui en sont dérivés, beaucoup de gâteaux contiennent des fruits à coque ou des traces...le danger est un peu partout.

 

Les occasions de contamination sont elles aussi nombreuses, ainsi des couverts ont pu être en contact avec des allergènes et doivent être scrupuleusement lavés (et pas avec une éponge qui est gorgée d'allergènes, récupérés au cours de précédentes vaisselles). La personne qui cuisine ne doit pas avoir de traces d'allergènes sur les mains, son plan de travail non plus...elle ne doit pas de servir de couteaux ou d'autres instruments qui ont été utilisés juste avant pour des aliments dangereux...

 

Bref, le danger est partout pour l'allergique. Nous devons donc tout cuisiner nous-mêmes, avec des ingrédients dont nous vérifions scrupuleusement la composition.

 

Hugo ne mange jamais à la cantine, nous n'allons jamais au restaurant, nous ne partons jamais à l'hôtel et en pension complète pour les vacances, mais plutôt dans des appartements meublés avec lave-vaisselle.

 

Dès que nous sortons de chez nous, nous devons prévoir et préparer le repas et nous avons le même régime alimentaire qu'Hugo pour éviter de prendre des risques et ne pas l'exclure aussi à la maison.

 

Comme vous pouvez le constater notre vie est assez compliquée et les occasions d'exclusion pour Hugo fréquentes.

Nous nous efforçons de faire le maximum pour qu'il en souffre le moins possible, tout en assurant sa sécurité.

Cette vie, avec ses contraintes, nous ne l'avons pas choisie. Ce n'est ni une invention, ni un caprice de notre part et nous serions prêts à payer cher pour en changer.

 

Pour ses 8 ans, nous avons décidé d'emmener Hugo à Disneyland les 16-17 et 18 août 2013.

L'accueil au parc a été parfait, puisque les aliments que nous avions emportés avec nous pour le petit déjeuner et les repas de midi ont été stockés dans un frigo spécifique pour les allergiques dans l'hôtel.

Par ailleurs, les soirs nous avons pu profiter d'un repas au restaurant, car le parc tient à la disposition des clients allergiques des plateaux repas spécifiques sans allergènes (dont la composition est aimablement fournie sur demande) et cela sans réservation préalable !

 

Nous n'attendions pas de la SNCF la même prestation. Nous demandions juste un peu de compréhension, un peu d'ouverture d'esprit...mais c'est encore apparemment trop pour certains !

 

Le trajet aller entre Lyon et Marne la Vallée, le 16 août 2013 s'est effectué sans souci, puisque nous avions déjeuné auparavant et nous sommes arrivés à 10h48.

 

Le retour, par contre a eu lieu en soirée le 18 août, et nous n'avons eu d'autre choix que de souper dans le TGV, d'autant plus qu'il a pris du retard et qu'arrivés à Lyon, il nous restait encore 1h de route pour rentrer chez nous, aux alentours de 23h !

 

Comme à notre habitude, nous avions donc prévu un plat sécuritaire chacun, qu'il nous suffisait de réchauffer, ainsi qu'une compote.

 

Lorsque mon mari est allé expliquer à la personne responsable du wagon restaurant nos contraintes et qu'il lui a demandé l'autorisation de se servir du four micro-ondes, il a essuyé un refus, sous prétexte que cet appareil est exclusivement réservé aux repas des bébés. Elle n'a rien voulu entendre !

 

Nous n'avons pas fait de scandale, car cela n'est pas notre habitude, et parceque nous ne voulions pas gâcher le beau week-end que nous venions de passer. Hugo aurait été gêné d'être encore regardé comme une bête curieuse, et surtout d'être au cœur d'une dispute.

 

Cela n'en reste pas moins INADMISSIBLE !

 

Le jour même de son anniversaire, Hugo n'a eu pour tout repas que quelques miettes de gâteaux secs écrasés, retrouvés au fond du sac à dos et des compotes...quant à nous, rien du tout, mais c'est un détail !

 

Certains passagers avec qui nous avons sympathisé au cours du trajet ont été surpris et même indignés par votre politique !

 

Nous vous demandons ainsi, à l'avenir, d'être un peu plus aimables et coopératifs avec les personnes dans notre cas. Le prêt de votre micro-ondes pour réchauffer un plat prend quelques secondes et ne coûte pas grand chose. Cela ne demande pas un effort insurmontable, nous semble-t-il !

 

Dans le souci du bien-être de TOUS vos passagers, peut-être pourriez-vous d'ailleurs vous aussi proposer des plateaux repas spécifiques (marque Nâtama entre autres, qui exclue bon nombre d'allergènes de ses plateaux), avec ou sans réservation préalable.

 

Nous avons vu que vous proposiez des cookies sans gluten. C'est un premier pas, mais vous pouvez faire mieux : les régimes sans gluten, justifiés ou non, sont fréquents, mais le gluten n'est pas le seul allergène en cause, et les allergiques doivent pouvoir s'alimenter comme les autres passagers, avec autre chose que des gâteaux...d'autant plus si vous leur refusez l'accès au micro-ondes !

 

Je suis auteure d'un livre de recettes pour poly-allergiques (130 Recettes pour Allergies Sévères- Editions Adverbum-Le Sureau) et créatrice d'un blog leur étant destiné, ainsi qu'à leur entourage, ou à toute personne ouverte d'esprit, susceptible d'être intéressée :

//www.les-recettes-d-hugo.com

 

Ce blog en progression constante, reçoit actuellement de 500 à 800 visites mensuelles, et je tiens à vous préciser qu'une copie du présent courrier y figure en bonne  place...votre réponse est donc souhaitée et souhaitable. Elle sera également publiée sur le blog.

 

Etant par ailleurs adhérente à l'AFPRAL (Association Française de Prévention des Allergies), il me semblait également indispensable de leur envoyer une copie de ce courrier.

 

Dans l'attente de votre réponse, je vous prie d'agréer l'expression de mes sincères salutations.

 

 

Nelly SABOT-PATRACONE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



30/11/2013
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 287 autres membres