Les Recettes d'Hugo

Les Recettes d'Hugo

Votre experience de l'ANAPEN

4 appréciations
Hors-ligne
Vous êtes-vous déjà servi de l'ANAPEN ?
Si oui, dans quelles circonstances ? Etait-ce une auto-injection ou une injection sur une autre personne ? Vous êtes-vous senti suffisamment sûr(e) de vous-même ?
Si non, avez-vous le sentiment d'être assez formé pour l'execution de ce geste ?
nelly

3 appréciations
Hors-ligne
Hello,
Oui, j'ai dû me servir il y a 3 semaines de l'ANAPEN et même si j'aurai préféré ne pas avoir à l'utiliser, j'étais bien contente de l'avoir car cela a peut-être sauvé la vie de mon fils Ilan.
Voici un petit résumé de la situation d'Ilan depuis sa naissance.
Ilan est donc né en octobre 2009. A sa naissance, il avait déjà une plaque d'eczema sur une cheville. Ensuite, pendant ses 3 premiers mois, il avait énormément d'eczema, jusqu'à avoir du pu (comment ça s'écrit ça...) souvent. Tout le monde me disait, c'est normal, c'est de l'acnée du nourisson, ils ont ça les 3 premiers mois... Sauf que ça ne passait pas... Lors d'un rendez-vous chez le dermato, j'évoque la question d'une éventuelle allergie étant donné que j'avais remarqué de grosses réactions cutannées lorsque je mangeais une fondue par exemple. Le dermatologue me répond alors que c'est extrêmement rare si petit mais qu'on peux tout de même faire des tests chez un allergologue. Et hop, nous voilà donc avec la confirmation d'éviter toutes traces de lait. Ce que j'ai donc fait pendant 2 mois étant donné que je l'ai alleté jusqu'à passé 5 mois. J'ai fini par craquer moralement et physiquement et nous avons donc passé à un lait très spécial qui s'appelle Pregomin AS (je ne vous dirais même pas le prix!!!). Bref, tout s'est très bien passé jusqu'à ce qu'Ilan nous fasse un choc anaphylactique vers ses 1 année bêtement, alors qu'il mangeait une tranche de dinde (je ne connaissais pas tous les termes des ingrédients à l'époque et il y avait de la caséine ou qqch comme ça)... Résultat, j'ai d'abord crû qu'il avait un morceaux ou qqch coincé dans la bouche, il pleurait et en essayant de lui faire sortir ce qu'il avait dans la bouche, nous nous sommes apperçu qu'il avait les lèvres qui commençaient à gonffler, le visage, et de la peine à respirer. Je lui ai alors donné des gouttes que j'avais à disposition en cas de réaction d'eczema violente pour éviter le grattage et nous sommes partis en 4ème vitesse à l'hôpital (là, je peux vous dire que les urgences vous prennent en charge en 4ème vitesse!). Suite à cela, des tests ont été fait beaucoup plus "poussés" et il a donc été confirmé qu'Ilan était allergique aux protéines bovines et poils de chiens. Plus tard, les oeufs et la moutarde sont venus se rajouter à la liste. Et il y a trois semaines, alors qu'il mangeait des pâtes au blé dur ainsi que de la viande de cheval (eh oui assez courrant en Suisse), Ilan a commencé à faire une réaction beaucoup plus violentes que les autres fois (car il y en avait eu quelques-unes que nous avions toujours "gérés"). Donc là, les premiers symptômes apparaissent, grosse fatigue d'un coup, grinche, se plaint de qqch dans la bouche, devient rouge au visage avec le dessous des yeux qui devient creux, puis des petites tâches blanches comme des piqûres. Jusqu'à là, on avait l'habitude et on arrivait à gérer avec des gouttes Feniallerg (antihistaminique). Aucune réaction, les lèvres gonffle, il commence à vômir, et je passe à la deuxième phase, des comprimés à diluer dans de l'eau (corticostéroïde), aucune amélioration. Ilan commence alors à avoir la voix très rauque et de la peine à respirer... Il a commencé à légèrement convulser et puis tout à coup à "partir", il tombait dans les pommes. Là, je l'ai injecté. Même si j'avais eu une petite formation sur comment le faire avec l'allergologue qui nous avait même donné un testeur, ce n'est pas rassurant de l'utiliser et d'autant plus sous l'effet du stress ou on pourrait vite faire une erreur (attention car avec certains injecteurs, si on ne le tient pas correctement on peut s'auto-injecter la dose!). Ensuite, comme il est toujours conseillé de le faire, vite appeler les secours (même si l'injection fait de l'effect rapidement)
Je dois dire qu'une fois à l'hôpital nous étions bien rassurés et que nous avons "bien" rigoler... Dur à croire mais Ilan était tellement shooté (je comprends mieux maintenant pourquoi certains sportifs utilisent de l'adrénaline!) qu'il nous faisait énormément rire alors qu'à la base il était super fatigué! Les rires devaient être un peu nerveux aussi car la pression de ce qui c'était passé juste avant commençait à retomber.
Je pensais ne jamais avoir à l'utiliser, mais je peux vous assurer que j'étais bien contente de l'avoir et que je sais vraiment pourquoi je l'ai toujours avec moi (ou du moins qu'Ilan a toujours avec lui son ANAPEN)!
Si vous avez des questions, n'hésitez pas.
A+
steph

4 appréciations
Hors-ligne
nelly

Moi aussi j'ai du me servir de l anapen sur mon fils Arthur âgé de 5ans. Son cas est un peu compliqué parce qu'apres plusieurs allergologue nous ne savons pas à quoi il est allergique il a déjà fait 2 choc anaphylactique. Depuis décembre nous sommes à sa 3ème crises d allergie. Donc après rdv avec son allergologue nous avons décidé de lui faire sa piqûre avant que la prise d empire. Des l apparaissiont des plaques et des qu'il commence à avoir du mal à respirer. Bref j ai été appelé par la maîtresse comme à chaque fois, j arrive je découvre mon fils le visage rouge on le déshabille et il a le corps couvert de boutons de plaques rouge il se frotte le nez il demande à boire beauxoup je décide je lui faire son injection ( je suis dans tout mes états je tremble j ai peur comme à chaque fois mais je sais que sa va lui sauver la vie.)  il a été super courageux l atsem la pris sur elle il a regarder sa directrice dans les yeux et j ai piquer. J ai ensuite appelé le 15 comme le protocole le demande en cas d injection d anapen. 
Nous vivons dans l angoisse permanente d une nouvelle crise d allergie nous espérons un rdv en urgence à necker ou trousseau. 
Mais je peux vous dire que j étais contente d'avoir fourni deux seringues d anapen  à l école. Les pompier mon dit que j avais bien agit que c étais là seul chose à faire nous avons été transporte à l hôpital . Nous avons toujours de l anapen sur nous. 

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 303 autres membres