Les Recettes d'Hugo

Les Recettes d'Hugo

Comment ne plus confondre allergies, intolérances et aversion.

 

 

 

Aujourd'hui, les allergies, les intolérances, les intoxications alimentaires et autres aversions sont souvent mises dans le même sac par les personnes qui ne sont pas concernées et connaissent mal les différences entre ces notions...

 

 

confusion.jpg

 

 

En tant que maman d'enfant allergique, je dois souvent expliquer ce que sont les allergies alimentaires et quelles peuvent être les réactions qu'elles provoquent.


Il me faut parfois insister sur leur sévérité et sur l'éventuel décès qu'elles peuvent causer, avec certaines personnes incrédules.

 

 

bd allergies.png


Combien de fois ai-je entendu "une petite goutte de lait n'a jamais tué personne !", ou bien "mais il lui faut du lait pour bien grandir !!! Vous n'avez pas peur des carences !", comme si c'était une lubie de ma part !

 

 

huitre.jpg


Un monsieur très gentil, qui avait l'air d'être intéressé par notre histoire et qui semblait écouter mes explications m'a tout de même dit à la fin de la conversation : "C'est comme moi ! Je ne mange plus d'huîtres ! Pendant les fêtes il y a x années, j'ai mangé des huîtres et j'ai été malade comme une bête, depuis je n'en mange plus, j'ai trop peur...et puis ça ne me fait plus envie !".

J'espère qu'il n'a pas lu dans mon regard l'exaspération qui s'emparait de moi, suite à un pédalage sérieux dans la semoule (sans blé évidemment ;-))

 

exasperation.jpg

 

 

Il faut aussi régulièrement expliquer la différence entre intolérances et allergies. La plupart de nos interlocuteurs connaissent plus ou moins les réactions dues aux intolérances, grâce au marketing très actif, vantant les qualités des produits "sans gluten". Le "sans gluten" étant même devenu à la mode, beaucoup font un "régime" pour retrouver la forme, alors qu'ils n'ont aucun souci d'intolérance ou d'allergie...ce qui décrédibilise les vrai(e)s "malades".

 

 

régime.jpg

 

 

Pour beaucoup intolérances et allergies sont la même chose...et sont parfois du cinéma de la part de ceux qui s'en plaignent.

Cela dit, si nous avions juste une aversion envers certains aliments, nous compliquerions-nous la vie à ce point ? Trouverait-on un avantage aux difficultés d'ordre social que nous rencontrons ? Je ne crois pas.

 

 

aversion.jpg


A leur décharge, il faut dire que peu d'informations circulent à ce sujet, que ce soit dans la presse, ou via d'autres médias comme la télévision. Si on ne s'intéresse pas au sujet et que l'on ne fait pas de recherches par soi-même, l'information n'arrive pas toute seule, comme pour d'autres sujets...d'un intérêt politique ou économique !


Pour le moment, nous devons nous contenter de pubs où apparaissent des "célébrités" intolérantes (si vraiment elles le sont, ce qui n'est pas certain pour tout le monde...).

Je viens de tomber sur un article, extrait de Sciences et Avenir, en date du 22/10/2014 qui tente de faire la lumière sur ce sujet qui me tient à coeur. C'est tellement rare, que je tenais à vous le faire partager :

 


Sciences et avenir du 22/10/2014 : ne plus confondre allergies, intolérances, intoxications et aversions alimentaires

 



23/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 277 autres membres